Il pleut sans cesse, mais visiblement certains ont quand même trop chaud

Il y a dans ma guesthouse (sorte de grosse colocation), un monsieur assez mystérieux.

La première fois que je l’ai croisé, il avait une barbe de trois jours, les cheveux gras et en pétard, et il était en pyjama au milieu de l’après midi. Quelques minutes plus tard, il a bondi dans la douche, et encore un peu plus tard, il est sorti de sa chambre en costard trois pièces, le cheveu fringant et le menton parfaitement rasé. On aurait dit quelqu’un d’autre !

Le soir d’après, alors que je regardais la télé, il est à nouveau apparu en smoking, a attrapé un étui à guitare et est sorti de l’appartement en chantonnant et en sifflottant. Je me suis dit qu’à la première occasion, je lui demanderais quel était son boulot; un type qui sort la nuit en cotsume avec une guitare, ce n’est pas si courant !  Mais ce n’est pas facile d’adresser comme ça la parole à quelqu’un qu’on ne connait pas, ce qui fait que le jour suivant je n’avais toujours pas réussi à l’interroger. Je me suis donc promis que le lendemain, je lui demanderais quoi qu’il arrive, allez courage !

Grave erreur… Quand je suis rentrée ce soir là, avec ma question bien préparée en japonais, et que j’ai ouvert la porte, le bonhomme se promenait joyeusement dans la cuisine dans son caleçon rose bonbon. De toute évidence, il se pensait seul à la maison… Le moment semblait mal choisi pour engager une conversation un peu normale. “Allez, demain, quoi qu’il arrive, je saurais où va ce type tous les soirs avec sa guitare ! Et tant pis s’il aime se balader en sous vêtements !”

Le lendemain soir donc, prête à affronter caleçon-san, je me suis posée devant la télé. Entendant un bruit de pas, je me suis retournée, prête à lancer ma question… Caleçon-san sortait de la salle de bain,  mais cette fois, il était san-caleçon.

Caleçon-san – “…”
Moi – “…”

Il s’en alla écouter de la musique dans sa chambre, et ce fut la fin de mes ambitions journalistiques.

PS: mon déjeuner d’hier – o-bento

3 Responses to “Il pleut sans cesse, mais visiblement certains ont quand même trop chaud”

  1. Marino Says:

    attention ! Demain tu risques de le voir sans sapeau !

  2. SINAPAYEN Régine Says:

    san-sapo mais toujours avec sa guitare. Slt Lala-shan, c’est avec plaisir que je reprends la lecture de ton blog après des déboires avec un pc alcoolique!!! Il a bu du rhum!!! plindbiz

  3. Lionel-san Says:

    Mdr! Dans la pure lignée des “mésaventures d’Octopus en Asie”


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: