Tequiiiila

Hey, ca faisait un bail non ? Par quoi vais-je commencer pour rattrapper le temps perdu ? Mon super week end à Osaka ? Mes aventures à l’autre bout de la ville ? Mmmh, peut-être par ma soirée d’hier, ou mon boss m’a payé ma première Tequila de toute ma vie (bon c’est pas comme si je buvais en dehors des fêtes non plus), ou avec l’accent japonais : téquiiiiila !

Or donc, hier était un jour entre l’abandon d’un projet (y a que ça en ce moment) et le début d’un autre, et pour ne pas rester à rien faire, j’ai décidé de construire un petit site web pour la gestion interne des comptes internet de l’entreprise. Il y a un mois je n’avais jamais fait de “web”, mais j’ai fait quelques progrès depuis et le site était commencé à 14h et quasi terminé à 21h. C’est là que mon patron m’a demandé:

Boss – Lana, tu restes tard aujourd’hui, qu’est-ce qui se passe ? Au fait, tu vas manger ?
(ce que je comprends : “Tu comptes jeuner ou tu vas te décider à t’acheter un sandwich ?” . ce que ça veut vraiment dire : “Je te paye à dîner ?”)
Moi – Oui, évidemment.
Boss – Ok, allons-y, je te présenterai un vieil ami à moi, il est français !
Moi – ???

Et donc le boss, un autre stagiaire et moi sommes allés manger dans un resto mexicain, où l’ami “français” nous a rejoints. En fait de Français, il s’agit d’un Japonais dont la mère est française, mais qui n’a presque jamais mis un pied en dehors du Japon et qui ne parle pas un mot de français; mais d’un point de vue japonais, c’est bel et bien un étranger ! Appelons le “J.” .
Quoi qu’il en soit, c’est un joyeux drille et j’ai appris pas mal de choses au cours de ce dîner (notamment que mon patron est un vieillard agé de… 27 ans O_o . Et qu’il est devenu chef d’entreprise à 23 ans…).
Morceaux choisis:

J – Salut la compagnie ! (se tourne vers moi) Comment tu t’appelles ?
Moi – Moi c’est Lana.
J – Et toi ? (vers l’autre stagiaire)
Loc – Moi c’est Loc.
J – Et toi alors, vieille branche ? (vers le boss)
Boss – Moi c’est Shun ! (en fait il s’appelle Shunsuke)
J – Shun-chan ! Moi c’est J. Allons-y, remplissons nos panses et buvons comme des trous ! Vous tenez tous bien l’alcool, n’est-ce pas ?
Loc – Et comment !
Moi – Je n’en sais rien, en tout cas je n’ai jamais été ivre…
J – Incroyable ! Jamais ? Ca c’est trop fort. Mais alors tu tiens super bien l’alcool en fait ?!
Moi – Euh… C’est juste que je n’ai jamais tant bu que ça…
J – C’est parti, tequiiiila pour tout le monde, cul-sec ! Et des bières ! Et une bouteille de Chardonnet ! Aujourd’hui je finis bourré !

Je dois avouer que la tequila sur un estomac vide depuis des heures ça pique un peu… Après ça on a commandé des tas de plats mexicains, et encore du vin, et on a parlé de pleins de trucs qui n’avaient rien a voir avec rien (mais on a aussi parlé boulot). Tout en m’invitant à une dégustation de saké payée par son entreprise et à un beer garden (concept : buvons de la bière dans un parc en mangeant des grillades), J. servait du vin à tour de bras, parce que c’est ce que veut la tradition japonaise (et parce qu’il a été barman pendant des années, c’est pas juste un alcolo !).

Ensuite il se trouve que tout le monde rentrait en train, sauf moi qui avais quelques kms à faire à vélo, à la grande inquiétude de tout le monde.

Boss – Tu devrais prendre le train.
J. – Shun-chan a raison, on a tous beaucoup bu, ce n’est pas prudent !
Moi – Je ne suis pas ivre, boss. D’ailleurs, vous ne l’êtes pas non plus, n’est-ce pas ?
Boss – Bien sûr que non. Mais tu devrais essayer une fois… Ca fait du bien de se lacher de temps en temps !
Moi – Merci bien, mais je ne tiens pas à me reveiller en n’ayant aucun souvenir de la veille. Et puis j’apprécie assez mon moi normal. Tout ira bien, je ne suis pas plus ivre que vous !
Boss – Fais bien attention, et si tu as un accident tu m’appelles tout de suite, compris ?
Moi – J’ai pas de portable. Ni votre numéro.
Boss – Décidément ! En plus ça grimpe pas mal d’ici à chez toi…
J. – Si tu as la tête qui tourne arrête toi sur un trottoir et respire à fond !
Moi – Ca ne grimpe pas tant que ça. Tout ira bien. Merci pour le repas et à demain !

Et donc je suis rentrée sans soucis à la maison, même si en descendant de vélo j’avais certes un peu le tournis…

Pour finir ce post alcoolisé, une photo de ce que je me suis cuisiné aujourd’hui : salade de vermicelles aux algues avec tomates cerises et poulet au basilic et shiso frais.

Advertisements

2 thoughts on “Tequiiiila

  1. Oh! arrête tes photos cochonnes, j’en ai l’eau à la bouche!
    Si c’est aussi bon que c’est beau et bien chapeau ma puce, tu prends du galon! T’as vraiment besoin de personne en harley davidson oh mille excuses! Ni en vélo ni en cuisine. Plindbiz et bon ap

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s