Mr Lapolice

Le dialogue de la semaine :

Moi – Boss ! Il y a une entreprise au coin de la rue qui s’appelle comme nous. Elle vous appartient aussi ?
Boss – QUOI ?! Tu plaisantes ? Où ça ?
Moi – Là, au bout de la rue, à gauche.
Boss – Qui sont ces gens et que font-ils ? Je vais tout de suite les chercher sur google… Mmh… Viens voir ça, elle est trop louche cette société ! Regarde !
Moi – Ben… Quoi ? Apparemment ils sont dans l’informatique, exactement comme nous.
Boss – Mmmh… Tu as raison. On est nous même suffisamment louches pour que je n’aille pas donner des leçons de louchitude aux autres.
Les autres stagiaires – LOOOOL !

Le personnage de la semaine (dernière) :

En rentrant chez moi à vélo après m’être malencontreusement trompée de 20kms vers le nord (vous saviez qu’il y a une rue qui traverse tout Tokyo et aterrit dans la préfecture voisine, et que c’est justement dans cette rue que se trouve mon bureau mais à l’autre bout ? Ben voilà, y a pas de cartes à Tokyo et j’ai pas *exactement* le sens des distances…), je disais donc en ramenant mon vélo chez moi, j’ai croisé un vieux policier accompagné d’une jeune recrue. Ils se trouvaient justement à côté de la seule carte à des kms à la ronde, donc je me suis dirigée vers eux.

Jeune, hésitant – Bonjour ! Où vous dirigez vous ?
Moi – Bonjour, je cherche la rue X.
Jeune – C’est à gauche au carrefour, là-bas.
Vieux – C’est ton vélo ?
Moi – En effet.
Vieux – Tu te débrouilles bien en japonais ! Tu parles mieux que les natifs !
Jeune – Affirmatif.
Vieux – Je peux voir tes papiers ? Il est immatriculé ton vélo ? Tu viens d’où, tu es japonaise ?
Moi (tends mon ID japonais)- Pas du tout, je suis française. Mon vélo est enregistré.
Vieux – Ah bon mais tu es née ici ? Et elle est où ton école ? Il est immatriculé ton vélo ?
Moi – Non non, je suis née en France et mon école est en France. Et mon vélo *est* immatriculé.
Vieux – Alors tu parles français ? C’est dur ?
Moi – Ben euh, oui je parle français. Je suppose que c’est une langue difficile… Pour un japonais.
Vieux – Ah oui c’est difficile hein. En tout cas tu parles bien japonais. Attends, c’est ton adresse ça ? Tu fais quoi là, tu rentres à chez toi à vélo ? C’est à l’autre bout de la ville !
Jeune – Affirmatif, à l’autre bout de la ville. Excusez moi, mais comment se prononce votre patronyme ?
Moi – Octopoulpe, “Oku-to-pou-ru-pu”. Voilà voilà, bon ben je vais y aller hein, j’ai quelques dizaines de kms à parcourir et on dirait bien qu’il va pleuvoir ET faire nuit en même temps…
Vieux – D’accord, d’accord. Eh ben rentre bien alors, fais attention sur la route hein !
Moi – C’est ça, au revoir et merci bien.

C’était Mr Lapolice qui voulait se tailler une bavette (et contrôler mes papiers).
Il faut savoir que l’activité principale des policiers japonais est de se tenir debout immobile dans un coin et d’aider les gens à trouver leur chemin. Des fois ils se promènent en rond sur les trottoirs avec une grosse matraque, en surveillant les buissons d’un air parfaitement assommé d’ennui. D’autres fois il mettent un beau gilet fluo assorti à une matraque lumineuse et ils “font la circulation”, c’est à dire qu’ils sifflent trois coups quand le feu est rouge, ce qui ne sert à rien sauf si les automobilistes sont aveugles, mais il y a peu de chances.
Enfin, ils peuvent aussi monter la garde devant leur commissariat armés d’un grand manche à balai, et regonfler les pneus des cyclistes qui ont crevé. Mais le plus souvent, ils sont debout au milieu de nulle part à ne rien faire, alors je comprends qu’ils aient envie de discuter ! Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle “o-mawari-san”, “mawaru” signifiant “tourner, zoner”…

Pour conclure je voudrais signaler que j’ai enfin pu m’acheter un portable, et ouvrir un compte en banque en 7mn chrono ! Le plus dur n’est pas les formalités, c’est de trouver le bon endroit où on vend le bon type de produit qu’en tant qu’étranger tu vas pouvoir t’offrir. Par exemple moi je voulais un compte en banque mais pour ça il faut un numéro de teléphone au japon, et pour acheter un téléphone il faut normalement un compte en banque…
Sauf si tu trouves LA combine “spécial étranger”. En ce qui me concerne, un téléphone qui sera débité sur mon compte en France (il suffit d’enregistrer sa CB française au magasin de téléphones), et une banque qui en 7mn et avec juste ton ID japonais, te fournit un compte bloqué, un tas de services en ligne et une CB personnalisée dont tu choisis le PIN (que tu peux changer par internet).

Posted in Tokyo. Tags: . 3 Comments »

3 Responses to “Mr Lapolice”

  1. marno Says:

    AhAh! Ça fait un moment que j’avais as si bien rigolé!!😀

  2. Le Frangin Says:

    Hihi !
    Mais finalement ton vélo, il est imatriculé ?? ^^

  3. itakoyak Says:

    […] bon. Moi – Je peux vous poser une question ? C’est pour quoi faire que vous avez un bâton de balai ? Lui – Oh, ça ? C’est pour se battre. Moi – Vous voulez dire que vous tapez sur […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: