Ookami kodomo no Ame to Yuki : revue de film

Salut les gens, denierement en plus de manager mon equipe pour laquelle je joue egalement le role de prof d’informatique, de gerer le serveur de la boite et d’etre officiellement responsable de l’entretien bu bureau, je donne des conseils a mon boss en quete d’approbation et j’organise des soirees foot-pizza-mojito au bureau. Oh, ai-je precise que j’etais stagiaire francaise dans une boite japonaise ? Qu’est-ce que ca serait si je devais avoir un vrai boulot.

Aujourd’hui un post qui n’a rien a voir : la revue d’un film que j’ai vu recemment, ou plus exactement la revue des raisons pour lesquelles je doute que ce film sorte un jour en France.

Mais permettez moi d’abord de revenir sur comment j’ai choisi d’aller voir ce film, et pour cela je n’hesiterai pas a citer des noms, tremblez mortels. Tout a commence quand j ai demande a un ami des conseils sur quel film aller voir au cine (oui, c’est toi la bas au fond, Lionel).  Malheureusement, lui non plus n’avait pas ete dans les salles obscures recemment, et n’avait pas vraiment de film a me conseiller, a part d’eviter le dernier Spiderman. Livree a moi meme, j’ai decide d’aller voir un dessin anime dont j’avais apercu le personnage  principal dans un publicite pour du curry. Chacun ses criteres, ne me jugez pas !

Pluie et Neige, les enfants-loups

Un film apparemment produit par les memes gars qui ont fait “The girl who leapt through time” et “Summer Wars”, soit deux tres beaux films. D’ailleurs celui-ci aussi est graphiquement plutot reussi, mais laissez moi vous parler un peu du scenario :

C’est l’hisoire d’une etudiante qui un jour voit un autre etudiant dans le meme amphi. Bien sur il est grand beau et mysterieux, et bien sur elle tombe amoureuse et commence a lui courir apres. Au bout d’un moment, par une nuit de pleine lune, son nouveau petit ami decide de lui avouer un grand secret : en fait c’est un loup-garou. Un sombre beau gosse qui revele a une etudiante sans interet sa terrible nature satanique en se transformant sous la lune, ca vous rappelle pas un truc ? Par exemple un film que certaines personnes m’auraient forcee a aller voir (entre autres, un certain Lionel figurez vous. Ca ne s’invente pas), et qui s’appelerait Twilight ?

Mais passons aux choses serieuses. Pourquoi je doute que Ame to Yuki sorte en France ?

Premierement, la scene qui suit la grande revelation : en fait le type n’est pas un mechant loup garou assoiffe de sang, c est juste le dernier descendant de gens qui peuvent a volonte choisir en leur apparence humaine ou leur apparence de loup (les normaux, pas les magiques). Du coup les amoureux decident de rentrer chez eux pour un interlude classe X, et que croyez vous qu’il se passe ? Ils ont le choix entre un calin normal et un moment zoophile… et ils choisissent la zoophilie. Si romantique, si choquant et si interdit par la loi en France.

Aussitot apres la jeune fille tombe enceinte, et tout le monde est tres content. Au Japon ce n’est pas choquant qu’une etudiante d’environ 18 ans tombe enceinte et abandonne ses etudes sans etre diplomee pour devenir femme au foyer et cuisiner pour son mec; ce qui me choque moi c’est que les deux personnages n’ont apparemment aucune famille pour les soutenir financierement, que le mec qui lui aussi est etudiant a tout juste un petit job de demenageur, mais que malgre ca ils decident que la fille va laisser tomber son diplome et rester a la maison afin d’avoir une floppee de gosses (en fait ils commencent par en avoir deux, mais si le monsieur-loup ne mourait pas tragiquement, tout laisse a croire qu’ils en auraient eu d’autres). C’est tellement responsable et realiste comme attitude.

Apres ca tout le dessin anime parle de comment la jeune fille se bat pour elever seule ses deux enfants, comment elle abandonne tout confort, tout loisir, toute relation sociale, perd le sommeil, demenage, se tue a la tahce et se ronge d’inquietude afin que ses cherubins a oreilles poilues qui ne l’aident jamais a quoi que soit grandissent sans etre envoyes au zoo. Ensuite ils l’abandonnent tous les deux pour vivre leurs vies d’ados independants et elle reste seule dans sa grande maison a jouer les ermites.

Bien sur, ce n’est pas du tout comme ca que le dit le film, c’est un dessin anime mignon qui parle de l’amour maternel et tout et tout, je suis sure que la plupart des gens voient juste ca comme un beau film plein d’emotion de bonne morale, apres tout ca se voit sur l’affiche non ? Mais meme si le film ne raconte pas l’histoire comme moi, ca fait bel et bien partie de ce qu’il raconte. En ce sens, j’ai trouve l’histoire reellement terrifiante. Et je doute que “l’exemple” (les gens aiment voir des exemples partout)  donne par l heroine soit suffisamment politiquement correct pour qu’une boite essaie de le sortir en France : une ado completement seule avec deux gosses, litteralement confinee  a la maison pour leur consacrer chaque minute de sa vie et erigee en modele, vous avez dit regression sociale ?

EDIT : apres recherche, il s avere que le film est bien sorti en France… 1 mois apres le Japon. Premier pays d’Europe a l’avoir sorti au cinema, tous les media ont trouve le film merveilleux, comme quoi j’avais juste… Completement tort !

Posted in Tokyo. 7 Comments »

7 Responses to “Ookami kodomo no Ame to Yuki : revue de film”

  1. Giraf Says:

    Ils ont casés un loup garou uniquement pour caser une scène de zoophilie du coup (et surfer sur le thème de Twilight) ?

  2. cyberoctopus Says:

    Le loup garou n’a en effet pas énormément de temps de parole dans l’histoire vu qu’il meurt avant la naissance du second enfant; en fait on ne sait même pas le nom du type. Mais la suite repose entièrement sur le fait que les deux gosses peuvent se transformer en loup de façon inopinée : c’est ce qui force leur mère à rester seule (oh mon dieu si les voisins voyaient ça), à déménager, à s’inquiéter tout le temps etc… Toute la seconde partie de l’histoire se concentre sur les ennuis que va apporter ce “pouvoir” aux deux enfants et à leur mère.
    Et evidemment, ça fleure le Twilight à plein nez pendant le premier quart du film et surtout pendant la scene de la revelation, mais je ne suis pas certaine que le réalisateur ait seulement vu cette série de films. Il a le bénéfice du doute !

  3. marinogarpu Says:

    et il s’appelle comment en francais ce film?

  4. marinogarou Says:

    j’ai trouvé : “les enfants lloups”, je vais aller voir des extraits sur youtube….

  5. Lionel-san Says:

    Droit de réponse : je ne me rapelle pas t’avoir forcée à aller voir Twilight!! En lisant ton article, les gens auront peut-être l’impression que je suis fan de ce genre de films : quel image auront-ils alors de moi… bref!
    Sinon ton film a l’air intéressant: comme tu le racontes, on aurait dit du naturalisme façon Zola avec une touche de fantastique (et de zoophilie, certes…). Il faut que je le vois, juste par curiosité, rien d’autres…
    En tout cas, je vois que ton instinct en terme de choix de film est toujours affûté!

    • cyberoctopus Says:

      Ah ? Pourtant dans mes souvenirs tu faisais partie des gens qui ont voté pour qu’on aille voir ce film !
      Je ne sais plus comment on s’était retrouvés devant un cinéma à hésiter entre des films dont aucun ne me plaisait, mais bon, pour ta défense (comment ça tu n’es pas couplabe ?! ), j’ai finalement trouvé le premier Twilight bien et j’ai voté pour qu’on aille voir le 2eme… Qui était nul.
      Un partout ? Ou alors j’ai rêvé et tu n’as vraiment jamais plébiscité Twilight 1 ?

      …et oui, j’ai un don certain pour choisir les films, Mr Sarcastique.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: