Une bougie

Cela n’aura pas echappe a certains d’entre vous, le premier anniversaire de mon arrivee au Japon s’est perdu dans le long silence dans lequel est tombe le blog depuis un peu plus d’un mois…

Ca fait donc un an, que je resumerais en deux mots : “super experiences”. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de mon arrivee a Tohoku (dans le Tohoku ?), d’ou mon silence prolonge. J’ai remarque que quelquefois, il vaut mieux se taire que d’egrenner un longue litanie de plaintes… Sachez donc simplement que si Sendai representait mon premier contact avec le Japon, j’aurais surement deteste ce pays. Ce n’est pas peu dire, car je crois quand meme avoir un peu voyage, eu quelques moments difficiles et tout et tout  ! Mais Sendai me sort par les yeux depuis le tout premier jour. Je sais que certains etrangers aiment bien cette ville, et que certains Japonais font de leur mieux pour accueillir les immigres chaleureusement : disons donc que je n’ai pas eu de chance durant ce premier mois et demi.

Heureusement, j’ai commence a demenager (encore) depuis la semaine derniere, pas pour changer de ville (bien dommage) mais pour changer d’appart : j’echange le vieux dortoir glacial et les douches communes crados pour un sympathique petit bout de maison un peu moins loin de mes activites academiques. Apres avoir evite a grand’peine les ghettos d’expatries, extremement bon marche mais insalubres et loin de tout, j’ai pu trouver un coin ou vivent quelques Japonais. Je n’ai rien contre mes confreres etrangers, mais etre systematiquement parque dans le “coin special etrangers”, ca commencait a bien faire ! Franchement, a quoi ca rime de faire un “dortoir universitaire special non-japonais”, un bout de labo “special non-japonais” etc ? Si je voulais fuir les contacts avec les autochtones j’aurais commence par rester chez moi, enfin il me semble. La question serait plutot qui fuit qui, mais chuuut !

Bref, vous l’aurez compris, je me languis de Tokyo. Faites que ces deux ans a Sendai passent tres vite et que je revienne a la civillisation, la ou on depasse 10°C a l’approche du mois de Juin. Comment ca “rien a voir” ?!  D’accord : ” …la civillisation, la ou IKEA et McDo livrent a domicile”.

Voila donc pour les activites domestiques, mais qu’en est-il de l’universite, du labo, des cours ? Et bien disons que tout va treeees leeeeentement. Me croiriez vous si je vous disais que j’en suis exactement au meme point maintentant qu’il y a un mois et demi ? Je veux dire par la, que je ne sais rien de plus de l’ecole ou de mon futur sujet de recherche que si j’avais passe mon temps a hiberner. Ah misere, rendez moi mon labo chez Honda, avec ses joyeux chercheurs, ses dejeuners conviviaux et ses millions de projets en cours ! Mon royaume pour une occupation ! Mon compte en banque pour une conversation en japonais !

Advertisements

2 thoughts on “Une bougie

  1. Effectivement les nouvelles ne sont pas “joyeuses”….
    Hauts les coeurs !….
    Essayer de voir le côté positif : toute expérience est bonne à prendre pour la leçon que l’on en tire !…. Mais….
    Encore une fois…. Hauts les coeurs, Lana !…
    Bises

    Cathy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s