Une maison

Salut a tous, et merci pour les messages d’encouragement par mail ou sur le blog !

Si j’ai recommence a poster, c’est parce que les choses s’arrangent petit a petit : deja au moment de la publication du dernier post, j’avais commence a demenager. L’appart n’est pas parfait, mais il vaut mille fois mieux que le dortoir universitaire. J’ai quelques photos de l’appart en question, mais chacune d’elle merite un post a part entiere : je les publierai donc petit a petit.

Je disais donc que beaucoup de choses avaient commence a s’arranger avec mon demenagement : pour commencer, un gentil personnage m’a gratuitement aide a demenager a l’aide de son gros van. Apres quoi nous sommes meme alles au festival de la ville, qui avait lieu le meme jour : j’en etais presque a changer ma vision de l’habitant moyen de Sendai*, quand le demenageur provisoire (appelons le Mr Van) m’a appris qu’il n’etait pas du tout originaire de la ville de Sendai, mais du Kansai… Soit ma region preferee du Japon, celle ou j’ai fait mon premier stage. J’aurais du m’en douter !  Et comme Mr Van a fait une annee d’echange universitaire a Grenoble, qu’il est sur le meme campus que moi, et qu’il habite dans un quartier voisin du mien, depuis nous nous rencontrons une ou deux fois par semaine : c’est sa seule occasion de parler francais, et pour etre honnete, c’est aussi ma seule occasion de parler japonais.

La semaine suivant le demenagement et cette rencontre providentielle, les gars de mon labo m’ont invitee a faire partie de leur equipe de baseball. Ils etaient certainement tres deseperes, pour engager une fille (oh mon dieu) qui n’a jamais vu un match de baseball de sa vie (oh mon double dieu), et qu’ils evitaient plutot soigneusement jusque la; si j’ai bien compris, il leur manquait 5 membres pour avoir une equipe complete. Je m’attends a ce que les prochains a se faire recruter soient le rubiks cube mascotte du labo et l’aspirateur du placard a balai…. Quoiqu’il en soit, depuis, nous avons etes nous entrainer tous ensemble et il arrive regulierement que quelqu’un m’adresse la parole de son plein gre : une chose inimaginable il y a quelques semaines !

Enfin le temps est devenu presque tiede pour feter le printemps; il a fait beau pendant 2 semaines, puis a nouveau de la puie. Malheureusement la saison des pluies a, parait-il, beaucoup d’avance cette annee; et tout le monde me dit qu’a Sendai saison des pluies = froid mordant.

Oh, et j’allais presque oublier : le mois prochain, mon boss de chez Honda viendra rencontrer le chef de mon labo a l’universite pour discuter des modalites du contrat de “joint research”, c’est a dire qu’il devient de plus en plus probable que je travaille pour Honda tout en etant eleve de l’universite durant les 2 ans qui viennent : mon sujet de recherche sera a la fois en rapport avec ce que fait le labo de l’universite, et ce que fait le labo de Honda. De ce fait, pour la meme quantite de travail qu’un etudiant lambda, je pourrai profiter des fonds de Honda pour payer une partie du materiel neccessaire (en l’occurence des robots). J’aurai aussi l’occasion de retourner souvent a Tokyo aux frais de l’entreprise, et peut etre meme de recevoir un mini-salaire. Et surtout, je reverrai mes amis Tokyoites, mon immense labo de reve avec tous ses genies joyeux et communicatifs, ses fetes et son immense cantine !  …Enfin peut-etre.

Pour finir sur une note moins joyeuse, voici ma cuisine :

kitchen

Vous ne voyez pas le probleme ? Moi non plus, jusqu’a ce qu’il se faufile entre mes orteils un jour que je n’avais pas allume la lumiere. “Des cafards, il en a dans toutes les villes du monde !”, me direz-vous peut-etre. C’est aussi ce que je me disais en courant acheter de l’insecticide a l’epicerie du coin. Le cafard en question s’est vite retrouve hors d’etat de nuire; malheureusement un pote a lui s’estant, trouve incommode par les vapeurs toxiques, il a surgi de nulle part, avant de courir partout sur ma vaisselle propre, de se frotter le ventre sur les poils de ma brosse a dent et d’aller mourir dans l’evier. Autant dire que je n’etais pas extremement ravie, bien que cela m’ait apporte la solution a ce mystere : “mais qui donc s’amuse toutes les nuits a declencher les pieges de ma plante carnivore, pourtant posee sur la table a cote de mon lit ?”

*Tout le monde n’a pas la meme experience negative de cette ville que moi, loin de la

Posted in Sendai. 5 Comments »

5 Responses to “Une maison”

  1. Cathy Says:

    Cool !……. Future “première base” de renom ?!…….

  2. Le Frangin Says:

    Des cafards ? Sont-ils aussi volumineux que ceux de ton enfance ?
    Sympa ta cuisine sinon ! C’est quoi le truc blanc avec un tuyau qui descend dans ton évier ? Le modem de la cafetière ?

    Hehey offre des chocolats au chef de ton labo à l’université, pour qu’il te laisse aller à Tokyo ^^

  3. papa Says:

    moi j’ai compris le chauffe eau au dessus de l’evier(en principe reserve à cafards…) mais le gros serveur, pourquoi tu l’as mis pres de la baignoire ?

  4. Tante Says:

    Slt ma chérie, ç fait un bout de temps que je ne t’ai lue et ça me fait un bienfu (en japonais dans le texte).Ceci étant , je trouve ta cuisinette mignonne comme tout et visiblement les cafards sont de mon avis.
    Je vois après lecture de tes autres posts que les gens là-bas commencent à se décoincer, bientôt ils ne pourront plus se passer de toi et tu auras du mal à retourner sur Tokyo.
    Quoi qu’il en soit, c’est toujours un réel plaisir de te lire.
    Je te fais de groooooooooooooooosses bises et je continue à me détendre en te lisant.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: